Description du projet

Faire de la psychologie par l'approche de la philosophie pour enfants :

Par l'intermédiaire de la philosophie, nous pensons qu'il est possible que les enfants développent des habiletés introspectives et qu'au fil de leurs découvertes comprennent mieux les origines de leurs actions et réactions.

Ce que nous désirons faire serait décrit par plusieurs comme étant de la psychologie positive, mais nous n'utilisons pas le mot «psychologie» devant les enfants car ces derniers en ont une représentation qui n'est pas nécessairement «positive». Le mot psychologie est souvent associé à d'autres mots comme «problème», «difficulté», «plan d'intervention», etc... Au contraire du mot «philosophie» qui, lorsque les enfants en prennent connaissance ne signifie absolument rien pour eux. Il s'agit donc d'un moment privilégié leur permettant de construire une nouvelle représentation en associant le mot à une démarche utile et plaisante.

Nous pensons qu'ainsi il est possible que les enfants abordent la connaissance de soi, la psychologie, au même titre que n'importe qu'elle autre science, sans développer de préjugés sur celui qui la pratique.

Hypothèse

L'apprentissage de la connaissance de soi, par l'approche de la philosophie pour enfants, aurait des impacts positifs sur le bien-être de l'enfant, la prévention de la violence et du décrochage scolaire.

    Bien-être de l'enfant :  

  1. La clarification de ses pensées :
  • L'utilisation d'outils permettant de mieux penser.
  • La connaissance d'un vocabulaire permettant la description des émotions et des qualités humaines.

  • La connaissance de certains concepts de philosophie et de psychologie.

   2.     Estime de soi, perception de soi.

  • S'affirmer, se sentir écouté, considéré, faire connaissance : exemple d'une éleve 3e année, rejet parcequ'intello de la classe.

  • Perception de soi : comparaison avec les autres. (ce que je pense que je suis, ce que les autre pensent que je suis, ce que je pense que les autres pensent que je suis...)
  • Verbalisation des émotions.

  • Motivation intrinsèque (lien avec la théorie pronant les avantages de la motivation intrinsèque, , les sujets viennent des enfants en fonction d'une curiosité, d'un intérêt immédiat.

    Violence :

  • Dialogue, gestion de conflit, habiletes sociales.

  • Collaboration versus compétition

  • Respect de différence, intéret a la difference, nécessaire à une meilleure compréhension. renforcement negatif.

  • Dépersonnalisation des idees, l'idée prévaut sur la relation (Etre en accord avec quelqu'un qu'on apprécit pas, et en désaccord avec un ami).

  • Compréhension (empathie, introspection)

Décrochage scolaire :

  • Sentiment d'appartenance,
  • trouver prevalence decrochage scolaire.

  • Donner du sens, lien avec la recherche, décrochage au secondaire parce que l'école ne fait pas de sens, entre la matière et la vraie vie.

Organisation

L'objectif est de suivre une cohorte d'élèves du primaire de la première à la sixième année afin d'évaluer les différents impacts de la pratique de la philo orientée vers la connaissance de soi. Sur l'ensemble du projet, environ 400 élèves répartis dans trois écoles, bénéficieront du projet à raison d'une activité aux deux semaines.

Le projet débutera en septembre 2016.   

But

Permettre aux élèves du primaire de faire l'apprentissage de la connaissance de soi.

«Comment se fait-il que, plus nous nous enfonçons dans notre moi particulier et unique à la recherche de notre identité individuelle, plus nous trouvons l'espèce humaine toute entière?»
                                                                                                                                    Carl Rogers (1902-1987)

Objectifs

  1. Fournir aux élèves un moment priviégié, dans lequel ils peuvent se questionner et faire connaissance.

Nous entendons par "moment privilégié" :

Un moment dans lequel les enfants pas de devoirs à faire, ni de leçons à apprendre. Par conséquent pas d'examens ni de notes. Les raisons étant :

  • Que la participation des enfants ne doit pas être influencée, ou conditionnée par un système de notation. Si nous voulons développer la motivation intrinsèque, l'autoéducation, il nous semble imortant que ....

  •  




  • Une autre raison

  •   «Les seules connaissances qui puissent influencer le comportement d'un individu sont celles qu'il découvre par lui-même et qu'il s'approprie.» Carl Rogers.

  • «Une éducation capable d'accroître le jugement et la volonté est parfaite, quelles que soient les choses enseignées. Avec ses seules qualités, l'homme sait orienter sa destinée.» Gustave Le Bon.






  1.  
  2. Dimension environnementale et individuelle :

     Lien avec Matthew Lipman, Cours magistraux versus découvrir par soi-même. Auto-éducation, responsabilisation de soi.

     

    Percevoir l'enfant davantage dans sa globalité que juste en lien avec son rôle d'élève. Permet d'aller chercher des élèves qui ne participeraient pas dans le modèle classique.


  3. Apprendre aux enfants le mieux vivre ensemble, par le dialogue.
  4. ·    Comme Dimension communautaire. Collaboration, entraide, partage.

    ·    Sentiment d'appartenance au groupe. Partage d'une élève rejet de ses pairs.

    ·    Intimité, apprentissage du non jugement.

    ·    Complémentarité des forces (perception de soi).


  5. Enrichir le vocabulaire "humain", facilitant la description de leurs émotions.

  6. Développer leur esprit critique, en leur procurant des outils leur permettant de mieux penser.

  7. Apprendre l'empathie et l'introspection.

Entrez votre texte ici...