Outils pour mieux penser


(Source : https://www.ovc.ulaval.ca/ms/forum/cours/explication_observation_h11.pdf)


Au fil des activités, les enfants apprennent à utiliser des outils leur permettant de mieux penser, de façon plus autonome, par et pour eux-mêmes. Parmi ces outils :

Dépasser sa simple opinion (donner des raisons)

Examiner sur quoi repose notre opinion en donnant des raisons, des «preuves» de ce que l'on avance. On reconnait une personne qui donne une raison lorsqu'elle utilise des mots comme : parce que, car,
puisque. Ces mots sont des signes nous renvoyant non pas à ce à quoi nous pensons, mais à la manière dont on pense.

Contextualiser (tenir compte du contexte)

Avant de juger convenablement d'une chose, il est préférable de prendre le temps d'examiner dans quel contexte elle s'insère. La prise en compte des différents contextes peut avoir un impact significatif sur la solidité de nos opinions, puisqu'elle nous conduit en de nombreuses occasions à modifier notre jugement.

Intervention en lien avec d'autre (écoute)

En communauté de recherche, un enfant fait preuve d'écoute lorsqu'il parvient à proposer des interventions qui non seulement sont en lien avec celles des autres, mais qui contribuent également à faire avancer la discussion.

Reformuler les propos d'autrui

Afin de s'assurer d'une bonne compréhension et de minimiser les interprétations, l'enfant peut reformuler dans ses propres mots la pensée d'un camarade.

Poser des questions qui font avancer

La question joue le rôle d'une lampe de poche pour explorer les zones obscures de l'ignorance. Elle conduit à formuler plus clairement un problème, elle est parfois le point de départ de la recherche. Elle permet d'approfondir la recherche et ainsi s'éloigner des réponses superficielles.

Donner des exemples et des contre-exemples

Donner un exemple consiste à citer un cas particulier permettant d'illustrer une règle, une loi, un principe, une vérité qualifiée de générale. L'exemple est très utile pour comprendre ou faire comprendre.

Faire des comparaisons, des analogies

Lorsque les mots ou les connaissances nous manquent, nous pouvons malgré tout nous faire comprendre en utilisant des comparaisons ou des analogies.

Distinguer, nuancer

Distinguer et nuancer permet de limiter les généralisations, prendre conscience des différences lorsque l'on croit que tout est identique.

Formuler des hypothèses

Il est profitable de présenter ses idées sous formes d'hypothèses à examiner plutôt que sous l'angle de certitudes à défendre.

Définir

La clarté et la précision des termes que nous utilisons sont des composantes essentielles à la communication. Expliciter le sens que nous accordons aux mots et aux concepts auxquels nous avons recours rend nos idées accessibles en limitant les ambiguïtés.